Message d'avertissement

The subscription service is currently unavailable. Please try again later.

Drupalcon

Par juliendubreuil
julien dubreuil
Drupal since 2009

Compte rendu de la DrupalCon Prague 2013

La DrupalCon étant maintenant terminée, il est temps de faire le point sur l’évènement. Cette année, la conférence européenne autour de Drupal se déroulait à Prague, capitale de la République Tchèque, un endroit idéal en plein coeur de l’Europe.

On peut dire que la communauté Drupal va bien et qu’elle grossit toujours autant, plus de 1800 billets ont été vendus, ce qui fait de cette conférence la plus grosse DrupalCon Européenne organisée. On notera au passage la présence de 72 Francais. Même si l’on a souffert du fait de ne pas avoir de café en continu, on peut dire que cette conférence a été un succès avec pour mot d’ordre la communauté.

Prague

Cette ville est vraiment magnifique, je vous conseille vivement d’aller y poser vos valises le temps d’un week-end pour profiter de la beauté de son architecture. Amateurs de bières, vous allez être servis, car cela ne coute vraiment rien. Il faut dire que la consommation moyenne de bières en République tchèque est la plus élevée au monde, avec environ 160 litres, soit 320 pintes par personne et par an.


crédit photo Bradhammonds

Voici 3 choses à faire à Prague pour être un parfait touriste :

  • Marcher sur le pont Saint-Charles
  • Admirer l’horloge astronomique et monter au sommet pour avoir une magnifique vue de la ville
  • Visiter le château et ses jardins

Voici un petit clip vidéo qui devrait vous en apprendre plus !

Le « community summit »

Avant le démarrage officiel de la conférence, il y a toujours une journée dédiée aux ateliers de formations et cette année un nouvel évènement a vu le jour : une rencontre des communautés.

Cette excellente initiative avait pour but de mettre en relation les animateurs de groupes utilisateurs Drupal afin d’échanger et d’avancer sur des sujets communs. Les volontaires ont été divisés en groupes afin de travailler sur plusieurs sujets tels que :

  • L’amélioration du DrupalCamp kit, qui est composé de documents utiles à l’organisation d’un camp ainsi qu’une distribution Drupal pour créer un site simplement.
  • Drupal ladder, ou comment aider les développeurs, site builders et thémeurs à progresser plus rapidement qu’actuellement et à réduire la courbe de montée en compétences.
  • L’organisation des communautés en Europe, ce qui marche, ce qui ne marche pas et comment faire évoluer tout cela.
  • Comment aider et sponsoriser des billets de conférences aux contributeurs reconnus qui n’ont pas la chance de pouvoir se payer le déplacement.

crédit photo Amazeelabs

Cette journée m’a ainsi permis de discuter et d’échanger avec d’autres organisateurs d’évènements de Drupal en Europe et de voir que l’on avait les mêmes problématiques à gérer.

Cela restera pour moi l’un des temps fort de cette conférence et j’espère que d’autres journées dédiées à la communauté seront organisées sans forcément attendre la prochaine DrupalCon. J’espère simplement que le travail accompli par chaque groupe pendant cette journée ne tombera pas dans le néant. Merci à Addison Berry, Morten DK et aux différents leaders d’ateliers pour avoir organisé cela !

A noter aussi que l’Association Drupal va ouvrir un bureau en Europe et plus précisément à Londres.

La keynote de Dries

Comme à chaque fois, c’est Dries qui a le plaisir d’ouvrir la conférence avec sa traditionnelle keynote après avoir été introduit sur scène par une chorale de carottes. Cette fois-ci, aucune statistique d’utilisation de Drupal, aucun chiffre sur le projet de domination du monde et assez peu de chose sur le produit et ses évolutions. On notera quand même que le nombre de contributeurs entre D7 et D8 a doublé.

On parle beaucoup des 6 initiatives qui sont CMI, Mobile, Block + context, Multilingue, Views et Webservices et on ne parle vraiment du reste et des autres innovations qui seront intégrées au corps. Ainsi vous serez content d’apprendre qu’il y a plus de 200 nouvelles fonctionnalités qui feront leur apparition, telles qu’une meilleur accessibilité, l’arrivée de schema.org pour le web sémantique, des nouvelles interfaces d’administrations et j’en passe…


crédit photo Amazeelabs

Pour Dries, Drupal 8 sera une bonne version et complètera les attentes des différents profils d’utilisateurs :

  • Pour le site builder, il y aura de nouvelles UIs, plus d’aide, une nouvelle architecture des interfaces, une meilleur navigation et expérience utilisateur et l’inline editing
  • Les développeurs front-end seront ravis de savoir que s’en est fini du markup trop verbeux de Drupal, un gros nettoyage a été fait ainsi que l’intégration de HTML 5. Underscore.js sera aussi intégré ainsi que Twig le moteur de template.
  • Pour les développeurs, Drupal 8 sera orienté objet et intégrera plusieurs briques de Symfony. La configuration résidera dorénavant dans des fichiers de settings et non plus dans la base de données. Ces nouvelles améliorations permettront de rendre Drupal plus testable et plus scalable.
  • Côté utilisateurs, il y aura une meilleure intégration avec les systèmes de troisième partie, la rédaction de contenu sera moins pénible qu’auparavant et plus user friendly.

Ainsi, la keynote d’ouverture n’était pas tournée vers Drupal comme à l’accoutumé mais vers la communauté et ses contributeurs. Dries a profité de quelques instants pour remercier certaines personnes impliquées et pourtant méconnues, ce qui pour moi est une bonne chose car cela permet de voir qu’il n’y a pas que les contributeurs connus qui contribuent.

Dries a cité Al gore, qui reflète bien le message qu’il a voulu faire passer avec sa keynote.

Le ton de cette keynote était lourd et ne respirait pas la joie, ce qui m’a semblé en opposition avec ce qu’évoque pour moi la communauté. Peut être que tout cela était pour concentrer les efforts de la communauté à rester uni et à arrêter les blablas autours de Backdrop… D’ailleurs lors de la série de questions réponses, Dries a justifié cette initiative en disant que les forks faisaient partie du monde de l’open source et que certaines fois cela marchait. Néanmoins, pour lui ce n’est pas grave, il veut discuter afin de comprendre les motivations des personnes à l’origine de cette initiative histoire de peut-être les réintégrer le moment voulu à Drupal.


crédit photo Access Advertising

Keynotes et Sessions

Les keynotes de cette année étaient vraiment intéressantes et permettaient de sortir de notre éco-sphère Drupal et de s’ouvrir à autre chose.

Mercredi la journée a débuté avec le sujet sur la Gouvernance de communautés dans le monde de l’open-source par Lisa Welchman, un sujet intéressant mais relativement complexe. Elle nous encourage à nous concentrer sur la communauté et sur nos valeurs sans pour autant nous isoler du reste du monde.

Aral Balkan a ouvert la dernière journée de conférence avec son idée de concevoir des applications dirigées par l’expérience et le comportement de l’utilisateur comme le font des grands noms tels que Appel, Google mais appliquée au monde de l’open source. Honnêtement l’une des meilleures sessions que j’ai pu voir, tous les ingrédients y étaient. Un présentateur qui maitrise ce dont il parle et qui sait jouer avec son public et un thème intéressant qui nous concerne tous, voici en quelques mots les clés du succès. De quoi donner matière à réfléchir :) Si vous ne devez voir qu’une seule keynote, c’est celle-ci.

Quelques heures à peine après les sessions, les enregistrements étaient déjà disponibles sur le site de la Drupacon, alors n’hésitez pas à les visionner !

Cette année, il y a eut une innovation au programme, avec l’organisation de « Labs ». Ces ateliers de 2 heures ont ainsi permis à pas mal de participants de jouer avec Drupal 8 et de se familiariser avec ses nouveaux concepts. L’idée était vraiment bonne, néanmoins c’est toujours compliqué de réaliser ce genre d’atelier d’autant plus qu’il y avait beaucoup de monde dans la pièce, du coup je suis resté un peu sur ma faim.


crédit photo Amazeelabs

Code sprint

La DrupalCon s’est achevée par le traditionnel code sprint afin de faire avancer Drupal 8. 106 commits au corps de Drupal ont été fait pendant la semaine.
On peut féliciter l’organisation et les bénévoles qui se sont donnés du mal pour permettre aux plus débutants de participer à Drupal 8 ! Quelques jours avant le sprint, des ateliers ont été réalisés afin d’aider les participants à avoir un environnement de développement prêt pour le jour J. Le vendredi matin, les « mentoring hours » ont permis aux plus novices de comprendre comment fonctionnait la contribution à Drupal, comment soumettre un patch et comment utiliser GIT dans les grandes lignes.

Toute cette préparation et cette communication en amont, a permis à plein de personnes de participer. Il suffisait pour cela de voir les deux salles pleines à craquer de contributeurs pour s’en persuader.


crédit photo Amazeelabs

Rendez-vous l’année prochaine !

Comme d’habitude, c’est à la fin des 3 jours de conférences que l’annonce de la prochaine ville organisatrice de la Drupalcon a été faite, même si le secret avait été dévoilé au début de de la DrupalCon. Ainsi, rendez-vous à Amsterdam en 2014!

Toutefois, notez que les prochains Drupal dev day auront lieu à Szeged en Hongrie du 24 au 30 mars 2014

Crédit photo :
Nikola Arežina

Cet article Compte rendu de la DrupalCon Prague 2013 est apparu en premier sur Julien Dubreuil.

Par juliendubreuil
julien dubreuil
Drupal since 2009

Drupalcon London 2011, retour sur l’événement.

Ca y est l’événement Drupal européen de l’année est passé et il faudra maintenant attendre un an pour retrouver autant de Drupaleur réunis en un seul et même endroit en Europe.
Cette conférence à Londres m’a permis de découvrir cette charmante capitale et au passage, on a eu le droit à une visite en règle. Nous avons eu le plaisir de goûter à la pluie londonienne, enfin à ce stade là, ce n’était plus de la pluie mais des trombes d’eau qui déferlaient du ciel… (je comprends pourquoi les parapluies ne sont pas chers dans les boutiques pour touristes :)

Alors cette conférence ?

Ce qu’il y a de bien pendant une Drupalcon c’est qu’il y en a pour tout le monde, les développeurs, les thémeurs, les sites builders et même pour les chefs de projet, ainsi que pour tous les niveaux. Avec plus de 25 sessions par jour, sans compter les BoFs, difficile de ne pas trouver son bonheur.
Néanmoins j’ai trouvé que certaines sessions n’étaient pas assez avancées, enfin pas autant que je l’esperais. Mon impression est aussi celle de quelques autres développeurs qui comme moi, sont restés sur leur faim pour quelques unes d’entre elles. A côté de cela, les sessions «core» (qui parlent du corps de Drupal, souvent de Drupal8 et où l’on trouve toutes les rock-stars) étaient intéressantes.

Je ne sais pas si vous avez suivi la keynote d’ouverture, mais celle-ci ne m’a pas emballée. Le message que j’ai capté est que maintenant, Drupal est un produit qu’il faut vendre et qu’il va falloir faire du marketing pour le rendre encore plus populaire. C’est bien me direz-vous, que ce soit pour Drupal ou pour son écosystème, mais le problème est qu’actuellement, on (les entreprises qui font du Drupal) n’arrive déjà pas à répondre à la demande et que l’on (toujours les drupal factories) n’arrive pas à embaucher des personnes qualifiées alors pourquoi faire du marketing au risque de refuser des projets. Quelque chose m’échappe et ça me chagrine. Lors de cette keynote on a aussi eu le droit à plein de slides avec des chiffres comme s’il y avait quelque chose à justifier… D’ailleurs je n’ai pas compris la slide sur le fait qu’il a fallut 12 mois pour avoir 100.000 sites en Drupal 6 alors qu’il n’en a fallut que 6 pour atteindre le même chiffre sur Drupal 7. Sur quoi sont basés ces stats ? Le nombre de sites en ligne ? Le nombre de téléchargement sur drupal.org ? Bref, c’était pas la keynote la plus emballante de l’histoire.

Bon n’allez pas croire, après la lecture de ce précédent paragraphe que ça n’en valait pas le coup, c’était super chouette et il y avait quelques sessions qui valaient le déplacement:

N’ayant pu assister qu’à une seule session par créneau horaire (non je ne fais pas encore dans la projection astrale), il faut que je regarde les sessions que j’ai loupées. N’hésitez donc pas à compléter la liste ci-dessus.

Mention spéciale à l’équipe organisatrice qui, dès le lendemain des sessions, mettait en ligne les vidéos des conférences. Bravo pour l’efficacité!
Mais comme tout Drupaleur qui va à une Drupalcon, on n’y va pas uniquement pour les sessions, on y va aussi pour rencontrer des personnes de qualité qui ont des étoiles qui brillent dans les yeux quand on discute de technos… Bref, ça a été l’occasion de faire de chouettes rencontres et de revoir des gens que l’on n’avait pas vu depuis un moment.


Nous étions quand plus de 1700 participants, dont 80 Français. Pas mal, non ? On s’aperçoit que l’on était bien à une conférence info lorsqu’on voit le stats de bande passante utilisée, de mails échangés et de messages twitter envoyés. Affolants ces geeks… Avec un si grand nombre de participants, je comprends qu’il était difficile de faire la Drupalcon dans Londres. Heureusement que les transports Londoniens sont très efficaces, cela nous a permis de pas mettre trop de temps pour rentrer de Croydon au centre de Londres. Par contre c’est dommage qu’il y ait eu autant de distance entre les sessions, les bofs et les conférences core, mais bon je pense qu’ils n’ont pas pu faire autrement avec autant de participants.

La Drupalcon est un excellent booster, je rentre chez moi avec un bon souvenir, plein de motivation et l’intention de tester de nouvelles choses ! Merci à Ideia de m’avoir donné la chance d’aller à cette Drupalcon et merci aux organisateurs pour avoir organisé cette conférence annuelle.

Et vous qui étiez là-bas ou à distance, qu’avez vous pensé de cette conférence ?

La prochaine c’est où et c’est pour quand ?

Pendant que j’y suis et pour une fois qu’il ne s’agit pas d’un post technique, j’en profite pour rappeler que la prochaine Drupalcon Européenne aura lieu à Munich du 20 au 23 août 2012 et promet aux vues des organisateurs d’être encore meilleure que celle-ci. Bon courage à l’équipe organisatrice!

Crédits Photos – macetaria, wwphotos, pixelmord, batigolix

Cet article Drupalcon London 2011, retour sur l’événement. est apparu en premier sur Julien Dubreuil.

[DrupalConCph] Sessions de formation pré-conférence

Le 23 août prochain; veille du lancement de la conférence, vous aurez la possibilité de participer à des sessions de formation animées par des experts Drupal

Les sessions se dérouleront dans la salle de la http://cph2010.drupal.org/venue.

Les thèmes couverts porteront sur :

[DrupalCon] La date limite des présentations a changé

Comme vous le savez le prochain événement mondial dans l'écosystème de Drupal sera la DrupalConqui aura lieu à Copenhague du 23 au 27 août 2010.

Nous allons essayer de tenir informé l'écosystème français des dernières nouvelles de l'événement.

Voici la traduction du dernier communiqué qui parle de la date limite des présentations qui a été décalée